Demander des informations ou un devis Whatsapp

Service de rédaction pour tous vos contenus et documents

Mémoire, TFE, PFE, thèse, transcription audio / vidéo, rédaction Web / SEO, traduction

COMMANDEZ VOTRE DOCUMENT
Étude empirique zéro déchets

Étude empirique zéro déchets

Méthodologie : modes de collectes des données

Étude empirique

Cadre général et objectif

 

La région de Wallonne a mis en place effectivement un plan d’action pour faire face aux défis liés à la gestion des déchets, je parle du plan PWD-R.

En ce qui concerne la continuation de mon mémoire, j’ai eu une réflexion de mener des entretiens semi — directifs avec un échantillonnage de familles qui représente la population de la Wallonne. Cet échantillonnage comporte deux groupes essentiels : les familles intégrées dans la procédure de gestion de déchets décrite par le plan PWD-R, que je vais nommer les familles ZD, et les familles non-ZD.

Ce travail consiste principalement à répondre empiriquement à plusieurs questions que j’ai fixées au début de travail et qui se sont devenus plus concrets après avoir mis en place un cadre théorique de l’étude, se sont :

Ø  Quels sont les freins et les leviers en vue d’arriver au « zéro déchet d’emballages ménagers » ?

Ø  Existent-ils des alternatives plus écologiques, comme des solutions l’urgence climatique ?

Ainsi, pour pouvoir répondre lucidement à ces questions parmi d’autres, il est nécessaire d’évaluer les freins et obstacles d’engagement complet des familles dans la démarche ZD et mesurer les empreintes écologiques de ménages pratiquants et ne pratiquant de la démarche ZD, pour établir une comparaison d’impacts sur la région.

À l’issue de cette expérience, nous allons évaluer l’impact de non-engagement à la démarche ZD dans la région de Wallonne et les facteurs liés à ce comportement, et nous allons fournir un plan d’action qui comporte deux volets. Le premier vit le traitement des éléments identifiés par les familles comme étant des obstacles majeurs à leur engagement à la démarche ZD. Le deuxième volet met en lumière les alternatives que nous estimons capables de simplifier la gestion des déchets et leurs traitements en conformité avec la démarche ZD.

 

Méthodologie : modes de collectes des données

 

Ainsi, les données ont été collectées à travers des réponses aux entretiens semi-directifs posés en Wallon et des enquêtes que nous avons menées après présentation des objectifs et obtention des consentements de la population cible.

2.2.1- L’entretien semi-directif

 « L’entretien semi-directif est une technique de collecte de données qui contribue au développement de connaissances favorisant des approches qualitatives et interprétatives relevant en particulier des paradigmes constructivistes (IMBERT, 2010) ».   Effectivement, il s’agit d’une technique qui requiert une série de questions ouvertes. Ces dernières sont préalablement élaborées par le chercheur, puis les données ainsi collectées seront analysées et interprétées en vue d’une conclusion argumentée. Il est nécessaire de souligner que l’entretien semi-directif peut se présenter sous deux formes notamment l’entretien à réponses libres et l’entretien centré ou ciblé. Dans le cadre de notre travail de recherche, nous avons recouru aux deux formes afin de varier la qualité des réponses données.

Cette technique présente des avantages vu qu’elle permet de collecter des informations tout en cadrant le sujet de recherche à travers des questions générales qui visent à structurer l’entretien.

Dans le cadre de notre travail e recherche, l’entretien contribue à découvrir les aspects à prendre en considération et élargie ou rectifie le champ d’investigation des lectures. Effectivement, il s’agit d’un premier « tour de piste » avant d’engager des moyens plus importants. À cela s’ajoute que l’entretien a envisagé d’imaginer de nouvelles pistes plus adéquate et mieux fondée.

Ainsi, nous avons recouru à une méthode qualitative (entretiens semi-directifs et exploratoires): de faire une enquête (méthode interrogative) par questionnaires auprès d’une population de la Région Wallonne et des échantillons ont été cherchés par l’aide de monsieur Marc Sautelet qui nous a envoyé 3 groupes Facebook pour les familles Zéro Déchet/ et les échantillons normaux sont soit des amies soit des voisins qui habitent proche de chez moi à Tubize aussi la commune dans la Région wallonne). Les entretiens qui ont pré-enquête ou enquête pour les familles normales ou les familles ZD ont enregistrés. Ces échantillons répondent à certains critères de qualité.

Dans le cadre de notre descente sur terrain pour effectuer des recherches, le premier entretien s’est passé avec  une famille normale, celle  de Adrae (une pré-enquête sous forme de recherche bibliographique « état de l’art » et d’entretien exploratoire qui permettra de formuler des hypothèses et lier la question d’étude à son cadre théorique par la suite. L’entretien contribue à découvrir les aspects à prendre en considération et élargie ou rectifie le champ d’investigation des lectures ; aussi il s’agit d’un premier « tour de piste » avant d’engager des moyens plus importants ; l’entretien  a envisagé d’imaginer de nouvelle pistes plus adéquate et mieux fondée comme ajouter   des questions comme la location ou le propriétaire d’un logement et/ou la possession des animaux, et si les échantillons travaille ou pas,  afin de savoir avec la question de profession les statut économique et ses revenus ( chômage ou travail avec salaire afin de chercher les revenus de ces gens sans demander directement le salaire) car ces questions affectent directement  la masse de déchets ménagers réduite ou pas, et la mode de vie de la consommation des échantillons) à la fin cette pré-enquête m'a aidé à faire le point sur les connaissances concernant le problème et supprimer les questions pas récolter dans mon investigation des lectures.

 

2.2.2- L’enquête

Les objectifs spécifiques et les informations que nous essayerons de rassembler sont décrits dans chaque partie de l’enquête. L’enquête comprend quatre parties notamment les informations de base, les habitudes de consommation des échantillons [impacts économiques],la sensibilisation à l’environnement [impacts environnementaux] et les normes sociales [impacts sociaux]. Les publics cibles de l’enquête ont été la famille normale et la famille ZD.

D’abord, la première partie de l’enquête consiste à connaitre le statut familial et professions de chaque famille afin de savoir le revenus el le PIB, et pour savoir le niveau d’éducation, et le genre responsable de réduire les déchets dans le foyer. Après des questions pour savoir le logement s’il est loyer ou propriétaire (pour savoir si la pauvreté joue un rôle important pour suivre cette démarche ?) et de savoir combien de personnes dans le foyer pour savoir si la grande ou petite famille affecte sur la réduction de déchet ou pas. En discutant avec la famille on a trouvé que la possession d’animaux augmente la production de déchet (comme les laitiers), donc j’ai rajouté une question sur la possession des animaux.

Puis, la deuxième partie de l’enquête consiste à analyser les habitudes de consommations des familles. Plus précisément, nous allons essayer d’identifier si la personne qui fait les courses est la même qui est le responsable de réduire les déchets, et les matériaux le plus acheté par chaque famille, afin d’appréhender la mise en œuvre de gestion des ressources naturelles et le taux de recyclage des matériaux et le type de traitement (compostage, recyclage, mine en CET, valorisation, biométhanisation, ou valorisation énergétique) afin de trouver les alternatifs le plus adapter( composte, l’eau de robinet, en vrac, réutiliser et refuser)et pour savoir les emballages les plus intéressant et comprendre pourquoi ?et puis savoir les avis des échantillons sur les problème économique et si la démarche économise l’argent, après des questions si le type de transport freine l’achat en vrac, et savoir les freins d’acheter en vrac, enfin de savoir où ils font ses courses? Afin de mettre en œuvre la politique pour les agents impliqués (comme les entreprises, les marchés, etc.) et les processus de mise en œuvre pour les projets adaptés. Cela afin de donner des orientations et des recommandations dans la politique de la Région wallonne.

Dans ce volet aussi nous allons savoir le budget par mois de chaque famille afin de les comparer pour savoir si la démarche économise l’argent ou pas, et si la démarche appartient les riches ou pas (afin de mettre en considération le taux de distribution de la richesse dans la région wallonne).

Ensuite, la troisième partie de l’enquête consiste à analyser les problèmes environnementaux de déchets d’emballage ménagers, et de savoir si les échantillons insistent et encouragent les réductions de déchets à la source de foyer, afin de trouver des solutions moyennes sur la crise environnementale.

Finalement, la quatrième partie de l’enquête consiste à analyser l’avis et l’intérêt sur la démarche de ZD et si elle demande du temps ou des efforts, et elle a répondu aussi les moyens, donc on a ajouté les moyens pour l’enquête suivante. En plus, des questions pour savoir si les normes sociales affectent la décision de choisir la démarche ZD, et les astuces qui aident de réduire les déchets ménagers, afin de savoir si le défi est possible ou pas, pour la mettre en œuvre pour toute la Région wallonne. Après la pré-enquête et en lisant les article